Finale Coupe de France des Rallyes 2015 à Samer

Voici le résumé de notre finale :

Mardi 13/10 :

Nous partons vers 18h00 avec Camping car et mulet pour nous rendre à Samer près de

Boulogne sur Mer où se déroulera cette finale. Le camion d'assistance ainsi que l'auto de course sont emmenés par Brice Duménil, autre ardennais qualifié, que nous remercions au passage.
Nous nous retrouvons à leur gîte vers 21h00, où nous stationnerons notre camping pour le reste de la semaine.

Mercredi 14/10 :

Réveil matinal pour nous rendre au PC course retirer le road­book afin de pourvoir faire les
reconnaissances du parcours. Ce sera aussi l'occasion de faire de belles rencontres, pas
habituelles, comme notamment nos deux équipages corses qui ont fait le long déplacement.

Contrairement aux idées reçues, les sudistes qui s'attendent à de longues lignes droites vont être déçus : le parcours est plutôt typé sinueux, mais déjà très gras : c'est l'époque des maïs, des betteraves et des labours ... ça promet !

 

Jeudi 15 :

De nouveau réveil matinal ... nous sommes réveillés par le doux ronron des moteurs car nous
demeurons au beau milieu du parc d'assistance de ceux qui participent au shakedown (ce qui
n'est pas notre cas). J'en profite pour coller les auto­collants de l'organisation de cette finale ainsi que les plaques de rallyes, pendant que Nathalie recopie au propre les notes prises la veille.
L'après midi sera consacré à l'installation de l'assistance que nous partagerons avec Brice
Dumenil. Non loin de là se trouve notre ami Nicolas Wesolowski et sa famille. Ce sera aussi le
temps de présenter notre 207 aux vérifications techniques : RAS, l'auto est au parc .

Vendredi 16 :

Le matin est consacré à un prologue qui servira à établir l'ordre de départ pour la première boucle des 2 ES du soir en nocturne. Nous récupérons l'auto et nous dirigerons vers l'assistance où nous décidons de chausser les pluies. Place à la liaison où je me rends compte que le moteur de la 207 coupe quand nous sommes en pleine charge ... va falloir faire avec ! Départ de L'ESP1, la route est déjà très sale, ce qui ne met pas en confiance. Cela fait 2 ans que nous n'avons pas chaussé les pluies. Qui a dit qu'il faisait mauvais temps dans le nord ??? Les coupures, brutales, ne nous facilitent pas la tâche, mais nous regagnions l'arrivée sans prise de risque. Nous réalisons finalement le 94ème temps, pas si mal avec nos soucis. Le reste de la journée, nous ferons une petite visite des stands des comités et du parc concurrent.
Arrive le véritable début de la compétition, la première boucle en nocturne : il pleut. Nous partons de l'assistance avec la rampe de phare, mais avec un seul phare de virage opérationnel.
ES1 : nous rentrons dans le vif du sujet : la visibilité est médiocre, les routes boueuses, coupures moteurs toujours présentes et pour couronner le tout, Nathalie ma copilote est aphone ... pas en confiance du tout dans ces conditions, nous réalisons un modeste 104ème temps, loin de nos chronos habituels ...
ES2 : cela va de pire en pire. Le brouillard vient s'ajouter à nos soucis ... nous avons beau jongler avec l'extinction des phares de la rampe, nous n'y voyons rien. Bilan un 69ème temps ...une bonne surprise ! Nous repartirons le lendemain en 74ème position

 

Samedi 17 :

Départ pour cette 2ème journée composée de 2 boucles de 3 Spéciales. A l'assistance, nous
décidons de retailler les pneus pluies en Maxi­pluie, choix nécessaire pour exploiter l'auto dans
ces routes boueuses et glissantes. Pendant ce temps d'assistance, je décide de reparamétrer le boitier électronique, en recalibrant le boitier papillon et la commande d'accélérateur. J'arrive enfin à me libérer quelque peu, car les coupures ont disparu, les pneus adhérisés nous procurent une meilleure adhérence et Nathalie a retrouvé un peu plus de sa jolie voix. Pas encore au top, mais mieux. Cette boucle finira cependant par un excès d'optimisme dans l'ES5. Sur un freinage trop tardif, les roues avant bloquent. J'arrive enfin à les débloquer, mais trop tard pour tourner ...je choisis de prendre un échappatoire ... l'entrée d'un verger est ouverte et nous nous faufilons par cette sortie ... demi tour au frein à main entre 2 pommiers et nous ressortons de ce verger salvateur sans encombre !

Dernière boucle après contrôle de l'auto. Juste un plat sur l'échappement, dû à un passage dans une corde très profonde. L'es8 se déroulera sous une pluie battante ! Cette dernière boucle se déroulera sans encombre, mais avec du stress ... j'ai mal calculé l'essence nécessaire pour rejoindre l'arrivée, que nous atteindrons avec ... 4 litres de réserve !

Bilan de cette finale : nous sommes heureux d'avoir participé à cet événement. Nous terminons

71ème au Général (143 partants, 94 à l'arrivée), 7ème de classe sur 10 et 3ème du comité. Le
soir même, nous buvons le verre de l'amitié avec famille et amis.

Une remise des prix magnifique clôturera cette semaine sportive.

Nous remercions nos partenaires, l'assistance, la famille et nos amis pour leur soutien. Sans

vous, nous ne serions pas là !

L'auto est déjà prête pour de nouvelles aventures !

Si vous voulez nous contacter pour toutes questions diverses à cette adresse mail : seb.baronnet95@gmail.com Merci

Bonne visite à tous de la part de toute l'équipe !